[BV] Nicolas Dhuicq : « À l’évidence, ce n’est pas du terrorisme mais un acte en lien avec une pathologie »

“Je suis tout à fait étonné du double langage et de la différence de traitement. Dès qu’une personne commet un attentat, on nous parle de déséquilibré. Là, une personne d’un âge certain, qui a probablement subi des traumatismes et n’a peut-être pas supporté l’indépendance de l’Algérie et a nourri une haine pathologique, et on nous parle d’attentat. Or, à l’évidence, nous sommes dans un parcours solitaire, réactionnaire. Nous ne sommes pas, à mon avis, dans un acte de terrorisme, mais un acte en lien avec une pathologie.”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *